Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Association Belfortaine d'étude et de Protection de la Nature (ABPN)
  • Association Belfortaine d'étude et de Protection de la Nature (ABPN)
  • : Association créée en 1969 et basée à Belfort (90), l'ABPN agit pour la protection et la sauvegarde de la nature et de l'environnement sur le Territoire de Belfort (90).
  • Contact

Recherche

Archives

Liens

12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 16:50
"L’Organisation des Nations unies a proclamé 2010, Année internationale de la biodiversité pour alerter l’opinion publique sur l’état et les conséquences du déclin de la biodiversité dans le monde.

Face aux menaces qui pèsent sur elle (urbanisation croissante, pratiques agricoles, déforestation, pollutions...), la conservation de la diversité biologique est devenue une préoccupation mondiale."

Le lancement de cette année internationale de la biodiversité a été effectué le 11 janvier 2010 à Berlin. En France ce lancement a lieu aujourd'hui 12 janvier 2012 par le ministre d'Etat Jean-Louis Borloo.

A noter qu'en Franche-Comté à lieu une conférence spéciale" Raconte-moi la biodiversité en Franche-Comté " ce Mardi 12 janvier 2010, à 20h 30 au Petit Kursaal de Besançon. Pour plus de renseignements voir ici

Pour en savoir plus sur l'année internationale de la biodiversité cliquez sur le logo ci-dessous.

IYB2010_Logo_French_sm.jpg
Repost 0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 08:39

SERTRID de BOUROGNE

SYNDICAT MIXTE D'ETUDE ET DE REALISATION POUR LE TRAITEMENT INTERCOMMUNAL DES DECHETS

 

 COMMISSION CONSULTATIVE DES SERVICES PUBLICS LOCAUX

Mercredi 18 novembre 2009

 

Relevé des avis

 

 

Etaient présents :

 

SERTRID :                             MM. Leouahdi Selim GUEMAZI,

Marcel GRAPIN,

Daniel FEURTEY

Mme Alexia LAVALLEE

 

Associations :                               Associations :                      Gilles PERNEY (UFC Que Choisir)

Jacques VIALLIS (ASSECO CFDT)

Marc COUTURIER (UD FO90)

Jean RAYMOND (ABPN)

Georges BROCCO (Ecovigie)

Pierre LE GUEN (Ecovigie)

 

Excusés :                              Mme Monique DINET

MM. Robert DEMUTH, André HELLE

 

Assistaient :                         Mme Sandrine RAMEY

M. Laurent DUVERNOIS

 

 

 

INSTALLATION DES MEMBRES

 

Les représentants des associations demandent à ce que les convocations soient adressées impersonnellement à M. Le Président de chaque association et non nominativement et au domicile de chacun.

 

Avis favorable.

 

1.02 REGLEMENT INTERIEUR

 

A la demande des représentants des associations le règlement intérieur est modifié comme suit :

 

Article 5 : Ordre du jour

«La majorité des membres de la commission peut demander l’inscription à l’ordre du jour de toute proposition relative à l’amélioration des services publics locaux, sur demande écrite adressée au Président. »

Est remplacé par :

«Chaque membre de la commission peut demander l’inscription à l’ordre du jour de toute proposition relative à l’amélioration des services publics locaux, sur demande écrite adressée au Président. »

 

Article 10 : Police de la commission

«Le Président fait respecter le règlement intérieur. Les infractions au présent règlement commises par les membres de la commission feront l'objet des sanctions suivantes, prononcées par le Président :

- rappel à l'ordre pour tout membre qui trouble l'ordre de quelque manière que ce soit,

- rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal pour tout membre déjà rappelé une fois à l'ordre.»

 

Est remplacé par :

 

«Le Président fait respecter le règlement intérieur et veille à la sérénité des débats. »

 

Les représentants des associations s’interrogent sur les délais entre la convocation et la réunion. En effet, une question technique ajoutée à l’ordre du jour par un représentant des associations peut nécessiter un délai supérieur à 15 jours pour élaborer une réponse. Dans ce dernier cas, le Président propose de convoquer les membres pour une seconde réunion.

Sous réserve de ces modifications, avis favorable.

 

PRESENTATION DU RAPPORT D’ACTIVITES

 

Les membres de commission soulignent la qualité du rapport d’activités, qui permet de cerner dans tous ses aspects, techniques, financiers, environnementaux et humains, l’activité de l’établissement public.

Ceci précisé, les chiffres présentés n’ont pas suscité de commentaires particuliers. Différents points du rapport d’activités ont été abordés de manière plus détaillée.

 

Collecte des déchets au porte à porte :

Le Président, rappelle que le SERTRID exerce uniquement la compétence traitement. La collecte relève de la compétence de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine, du SICTOM de la Zone Sous Vosgienne et du SIVOM Sud Territoire.

En qualité de Vice-Président chargé des Ordures Ménagères de la Communauté de l’Agglomération Belfortaine, le Président expose le projet de collecte sélective au porte à porte qui sera mis en place sur l’espace de la CAB.

MM. Marcel GRAPPIN et Daniel FEURTEY expliquent les modes de collecte actuels du SICTOM et du SIVOM.

 

Transport des déchets par le rail :

Le SERTRID va missionner l’APAVE pour établir un bilan financier et un bilan carbone. L’objectif est le retour au transport par rail mais dans des conditions financières raisonnables.

 

Déchets végétaux :

Implantation des bennes : actuellement 47 bennes sont installées dans 37 communes. Ce sont près de 120 000 habitants sur 168 000 qui bénéficient de ce service. L’implantation d’une benne se fait suivant plusieurs critères : 1 benne pour 2 500 à 3 000 habitants, distance domicile/lieu d’implantation maximums 5 Kms, temps de trajet de moins de 10 minutes.

Coût du service : le coût de traitement des déchets végétaux est de 58 €/tonne contre 119 €/tonne pour l’incinération (tarif SERTRID + TGAP).

Bilan C02 : Ce bilan a été demandé dans le cadre du renouvellement du marché de transport et traitement des déchets végétaux.

 

Diminution du tonnage entrant à l’Ecopôle :

La mise en place de la collecte sélective au porte à porte va diminuer le tonnage entrant à l’incinération. D’ores et déjà, le SERTRID s’est ouvert vers d’autres collectivités (SYTEVOM de Haute Saône, SM4 en Alsace) pour pallier le manque de déchets sur le périmètre du SERTRID.

Les installations sont dimensionnées pour 85 000 tonnes par an. Actuellement, l’Ecopôle traite environ 75 000 tonnes. Il est impératif de rechercher des gisements à l’extérieur afin de diminuer les coûts de traitement et rembourser la dette, car les installations ont été financées quasi exclusivement par l’emprunt. Le développement d’un partenariat avec les autres entités de traitement permet de rationaliser les équipements sur un plan régional.

 

Communication :

 

Le SERTRID a mis en place différents moyens de communication :

 

- Le SERTRID Infos qui parait deux fois par an et est distribué à 75 000 exemplaires,

- Les portes ouvertes de l’Ecopôle,

- La participation au marché aux fleurs avec distribution de compost,

- La transmission de toutes le analyses environnementales aux communes proches de l’Ecopôle,

- Le rapport d’activités envoyés à toutes les mairies relevant du périmètre du SERTRID.

- La création d’un site internet qui sera en ligne au mois de janvier 2010.

 

 

BOUROGNE, le 2 décembre 2009

Le Président,

 

Leouahdi Selim GUEMAZI

 

SYNDICAT MIXTE D'ETUDE ET DE REALISATION POUR LE TRAITEMENT INTERCOMMUNAL DES DECHETS
Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 20:00
Lepus-timidus

Lièvre variable (Lepus europaeus ou timidus)  Commune d'Evette Salbert, le 28 août 2009.
Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 19:57
Sorbus-aucuparia

Sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) en fruits le 23/08/2009 au Ballon d'Alsace.
Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 13:22
2 photos prises  lors d'une sortie dans les Hauts de la Justice à Belfort le 20 mai 2009.

Orchis bouc(20-05-2009)Orchis bouc ( Himantoglossum hircinum)

Orobranches(20-05-2009)Ce ne sont pas des Orchidées, mais des orobranches, plantes qui parasitent les racines d'autres plantes.
Repost 0
Published by Philippe - dans Photos Nature du 90
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 19:00
Sortie confidentiellement en novembre 2008, le film : "Nos enfants nous accuseront" de Jean-Paul Jaud, que certains ont eu la chance de voir en salle à Belfort, est sortie il y a quelques mois en DVD. Cela permettra à ceux qui ne l'ont pas encore vu, de le voir, et aux autres de le revoir.


Nos enfants"Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement. 70% des cancers sont liés à l’environnement dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation. Chaque année en France, on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l’incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l’homme. Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas."

Site officiel du film
Repost 0
Published by Philippe - dans A lire ou à voir
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 17:33
Je n'ai pas (encore) lu ce livre, mais comme il à l'air très intéressant, je vous le présente avec les mots de l'éditeur.


Bidoche« Je crois savoir ce que manger veut dire. Mais je dois ajouter que, chemin faisant, j’ai changé d’avis et de goût. Derrière une côte de boeuf, j’ai fini par voir un boeuf. Derrière un gigot, un agneau. Derrière un jambon, un cochon…On peut parler d’un choc, immense et lent. L’histoire que je vais vous raconter est une formidable aventure aux conséquences inouïes. Où rien n’était inévitable.

Comment des animaux sont-ils devenus des morceaux, des choses, des marchandises ? Pourquoi des techniciens inventent-ils chaque jour, en notre nom, de nouvelles méthodes pour « fabriquer » de la « matière » à partir d’êtres vivants et sensibles ? Pourquoi leurs laboratoires sont-ils aussi anonymes que secrets ? Pourquoi l’industrie de la bidoche est-elle dotée d’une puissance qui cloue le bec de ses rares critiques ? A la suite de quelle rupture mentale a-t-on accepté la barbarie de l’élevage industriel ? Pour quelle raison folle laisse-t-on la consommation effrénée de ce produit plein d’antibiotiques et d’hormones menacer la santé humaine, détruire les forêts tropicales, aggraver la famine et dans des proportions étonnantes la si grave crise climatique ?

Qui est responsable ? Et y a-t-il des coupables ? La réponse n’a rien d’évident, mais elle existe, dans les deux cas. Ce livre vous convie à une plongée dont vous ne sortirez pas indemne. A la condition de le lire pour de vrai, vous ferez ensuite partie d’une tribu en expansion, mais qui demeure on ne peut plus minoritaire. La tribu de ceux qui savent. »

 

Fabrice Nicolino est journaliste. Il est notamment l’auteur avec François Veillerette du best-seller Pesticides, révélations sur un scandale français.

Pesticides

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Pour plus d'informations sur le livre : "Bidoche", voir sur le site du livre 

 

Si certains d'entre vous l'ont déjà lu, merci de mettre un commentaire.

Repost 0
Published by Philippe - dans A lire ou à voir
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 16:30

Compte-Rendu du C.A. de l’A.B.P.N.

du  18 novembre 2009

 

 

Présents : M. Pichet, A. Greset, S. Watel, J. Raymond,  Ph. Verpillot, C ; Rauscher, 

J.L. Mirolo, P. Roz, D. Butzbach

Excusés : R. Chevrolet et O. Pertuiset  

 

Invités : C. Raigneau de la ville de Belfort et P. Martin de la C.A.B.

 

J. Raymond accueille les représentants des collectivités locales, présente les personnes participant à ce CA et fait l’état des lieux.

Le point sur les travaux de l’étang des forges : désenvasement, replantations, ouvrages hydrauliques ; 3 sites de dépôt ont été remodelés, un a été engazonné.

Un bilan de concertation à la CAB, entre les élus est prévu dans un premier temps.

Lancement d’une étude floristique et faunistique en 2010.

Remarque de notre part : tout est fait en bénévolat ce qui nous pose un problème de moyens humains tout d’abord et financier ensuite : le problème d’un permanent est à nouveau évoqué, mais les élus répondent que vu la situation il n’y a pour l’instant pas d’aide à attendre de ce côté (voir si une fusion ABPN – TBNE, ne serait pas la solution ???!!! : à creuser).

 

Pour nous il faut travailler en direction des jeunes

Voir quelle mesure compensatoire liée à la venue de la LGV doit être mise en place : pelouse sèche, pelouse à Orchidée (à voir avec RFF, M. Richert) ;

 

Avec la ville de Belfort : installation d’un site de cigogne : aide de l’ABPN demandée pour vérifier que tout se passe bien (protection, information, aide au responsable du camping).

 

Réfection des pistes de ski au ballon d’alsace (suite à notre participation à la présentation du site par le SMIBA : pose le problème d’écofonctionnement.

 

Projet d’aménagement de l’avenue du parc : c’est un problème de concertation, d’écoresponsabilité. Après la manifestation du 16 octobre, promesse a été faite par la mairie de Belfort de faire une réunion de concertation avec les riverains : ceux-ci attendent toujours ! Affaire donc à suivre.

 

SERTRID de Bourogne : quand il est question du tri sélectif et de la rentabilité de l’usine d’incinération : les deux ne font visiblement pas bon ménage. Nous attendons avec impatience la mise en place de l’ensemble, à moins que le budget ne passe par là et remette une fois de plus tout en cause !

 

J. Raymond est intervenu à Radio-Belfort sur le thème des économies d’eau. Il serait intéressant de travailler avec le CCAS et la ville de Belfort.

 

Projet de la CAB : Vincent Zabé étudiant en environnement est chargé d’élaborer des panneaux sur la faune et la flore du Salbert. Notre aide serait la bienvenue pour écrire des textes : à suivre.

 

Prochain C.A. le mercredi 6 janvier 2010 !

                                                                             Le secrétaire de l’ABPN : Denis Butzbach.

Repost 0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 16:37
Abpn-copie-3
Repost 0
Published by JR - dans Divers
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 10:33

Site du futur « Parc à Ballons »

 

 

Mesures acoustiques effectuées au sonomètre par Jean BERILLON et Jean RAYMOND

Le Mardi 24 novembre 2009.

 

 

1-« Avenue du Parc à Ballons » au niveau indiqué par la photo.

 

Cette zone, en pleine expansion urbaine est en cours de construction. C'est un havre de paix et de tranquillité situé entre l'avenue Jean Moulin et la rivière "La Savoureuse". Or, la commune envisage d'y construire une avenue raccordant directement le rond point de "L'ATRIA" au sud et la desserte du Pays sous Vosgien au nord (quartier de l'Arsot) afin d'y faire transiter des milliers d'automobiles  et de poids lourds chaque jour et chaque nuit. Un " non sens"  qui aurait également l'inconvénient de polluer ce nouveau quartier résidentiel dont un collectif d'associations propose la desserte par des modes de transports doux et non polluants (Bus, pistes cyclables et pédestres).

 

1-dbaCapturer

 

2-dbaCapturer

 

 

Immeubles situés à l’Est du point de mesure 1

 

Heure : 13h 45

Durée :      5 minutes

Nombre de véhicules : Néant

 

LAeq :      51.3 décibels A  (niveau acoustique)

LA95 :      47.5 dBA        (bruit de fond)

 

 

 

2- « Avenue Jean Moulin » au niveau de l’immeuble situé au N° 12.

 

3-dbaCapturer

 

 

Heure : 13h 55

Durée :      5 minutes

Nombre de véhicules : 82 véhicules légers et 5 poids lourds.

 

LAeq :      72 dBA

LA95 :      51.2 dBA

 

 

JR

Repost 0