Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Association Belfortaine d'étude et de Protection de la Nature (ABPN)
  • Association Belfortaine d'étude et de Protection de la Nature (ABPN)
  • : Association créée en 1969 et basée à Belfort (90), l'ABPN agit pour la protection et la sauvegarde de la nature et de l'environnement sur le Territoire de Belfort (90).
  • Contact

Recherche

Archives

Liens

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 14:00
Article paru dans le journal "Le Pays" du 16 janvier 2010.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire l'article.

Autrechene001
Repost 0
Published by Philippe - dans Actualités locales
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 14:00
Article paru dans le journal "Le Pays" du 06 janvier 2010.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire l'article.

Nuisibles001
Repost 0
Published by Philippe - dans Actualités locales
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 14:00
Article paru dans le journal "Le Pays" du 22 décembre 2009.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire l'article.

ballonsvosges001
Repost 0
Published by Philippe - dans Actualités locales
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 16:15
Article paru dans le dernier numéro de "Vivre le Territoire (N°105-Février 2010)
Cliquez sur l'image ci-dessous pour zoomer.

renouee-CG90--copie-1.jpg
Un des moyens d'éradiquer cette plante (ou une autre plante invasive) ou d'en limiter la propagation serait de trouver un intérêt économique à son utilisation. Je vois dans l'article que cette plante est réputée pour ses propriétés médicinales. N'a t'elle pas également d'autres vertues (biomasse, textile...) qui pourrait la rendre intéressante aux yeux de quelques entrepreneurs prêt à nous débarrasser de cette peste végétale à moindre coût ?
Repost 0
Published by Philippe - dans Actualités locales
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 12:00
Dans la série "tout se recyle", pourquoi ne pas recycler la chaleur des eaux usées, en effet, "Avec une température de 15 à 20°C toute l'année, les réseaux d'eaux usées constituent une source de chaleur ou de froid de proximité capable de se substituer aux énergies traditionnelles pour le chauffage et le rafraîchissent de nombreux bâtiments."

Bonne idée que de faire passer des tuyaux dans les canalisations des eaux usées, puis de les brancher à une pompe à chaleur pour en récupèrer les calories. J'espère que cette idée fera son chemin, alors n'hésitez pas à la faire connaitre autour de vous et surtout au donneur d'ordres que sont les collectivités territoriales : Communautés d'agglomération, communautés de communes, mairies..., ainsi qu'aux entreprises et aux bureaux d'études privées et institutionnels (DDEA)

 

Pour plus d'informations voir l'article consacré à cette nouvelle technique ici

 

http://www.actu-environnement.com/images/illustrations/news/9450_1ere.jpg

Canalisations avec échangeurs intégrés

 

Repost 0
Published by Philippe - dans Innovations
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 18:00

Dans sa dernière lettre d'infos d'Hiver 2010 n°8, le CREN (Conservatoire Régional des Espaces Naturels) de Franche-Comté publie un compte-rendu d'une action s'étant déroulée à Bourogne et concernant la protection de l'Aster amelle.

 

"En novembre dernier, le CREN et le CBNFC ont réalisé une action commune de réouverture manuelle d’une station d’aster amelle située à proximité immédiate de la pelouse de la Côte à Bourogne. Plante protégée nationalement, l’aster amelle est présente sur cette seule commune dans le Territoire de Belfort. Par ailleurs, la station de Bourogne est de plus en plus menacée de par sa situation en lisière d’un chemin pré-forestier entre une plantation d’épicéas et des buissons ayant recolonisé la pelouse sèche. Le CREN, gestionnaire du site, complétera ce chantier de réouverture en 2010 avec la commune et ses habitants. D’autres trouées seront créées dans les buissons denses en lisière de la pelouse afin de favoriser l’aster amelle mais également d’autres espèces peu communes comme la gentiane germanique et la gentiane ciliée. Une action commune avec le CBNFC est également prévue à Andelnans en février 2010 afin de favoriser l’habitat d’une espèce très rare en Franche-Comté, le grand polycnème."

 

Dommage que l'ABPN ne soit pas associée à ce type d'actions qui entrent dans le cadre de ses missions et dans ses limites géographiques.

 

aster-amelle polycnemummajus 3
 Aster amelle (Asterus amellus) Grand polycnème (Polycnemum majus)
Photo © Franck Le Driant / FloreAlpes.com

Lettre d'infos du CREN à télécharger ici

Site du CREN franche-Comté

 

 

 

Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 18:00

Tous les ans, le 02 février, depuis 1997 est fêté la journée mondiale des zones humides. Cette date commémore la signature de la convention de Ramsar le 02 février 1971 dans la ville Iranienne du même nom.

 

Ce traité international sert de cadre d’action nationale et de coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources.

 

Il concerne aujourd’hui 159 pays et 1880 sites, soit environ 185 millions d’hectares.

 

La Journée mondiale des zones humides est l’occasion d’informer et de sensibiliser le public à la valeur et à l’importance de ces écosystèmes si riches et à leurs enjeux de préservation et de gestion.

Le thème retenue cette année par le secrétariat de Ramsar pour la journée mondiale des zones humides est  : Les zones humides, la biodiversité et les changements climatiques.

 

Pour plus d'informations voir le site de Ramsar 

 

Vous pouvez également télécharger la résolution concernant "les changements climatiques et les zones humides" ici

 

drugeon14.jpg

Un marais dans le bassin du Drugeon (39)

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 16:20

Conseil d’administration de l’ABPN du 6 janvier 2010

 

*****************

Présents : Olivier Pertuiset, Sandrine Watel, Agnès Greset, Renée Chevrolet, Monique Pichet, Philippe Verpillot, Jean Raymond, Denis Butzbach, Mélanie Emily, Julie de Breza, Patrick Roz, Jean Luc Mirolo.

Excusés : Claude Rausher.


Tour de table.

1- Validation du CR du 18/11/2009 : OK


2- Bilan de la rencontre avec les élus de Belfort (18/11/2009, Pascal Martin et Céline Raigneau). Etang des Forges.  Avenue du Parc (à Ballons) : Le maire avait promis une réunion suite à la manif du collectif associatif du 17/10/2009. Pas de suite à ce jour.

Julie propose de soumettre le sujet au Président du conseil de quartier des Forges-Miotte. Projet de ZAC également un peu plus au Nord  par Offemont vers canal du Martinet-Champ de Mars. Un éco-quartier sur le site sud du Parc à Ballons serait le bienvenu, avec des transports alternatifs doux (bus, vélo, parking relais en entrée de ville, commerce de proximité …).

Olivier relance le collectif auprès de Jean Bérillon.


3- Projets 2010 de l’ABPN.

3-1 Olivier voit projet de rapprochement avec TBNE (G. Groubatch)

3-2  Convention avec le CG (2006/2010) avec ABPN et ENC (Espaces Naturels Comtois). Olivier et Sandrine proposent sa prolongation jusqu’en 2011 afin  de : 1- réaliser le complément d’inventaire des pelouses sèches   2- faire une communication au public.  (17 600 € prévus). Voir Fabien Dubocage ou Jean Richert. Travail à réaliser : expo itinérante, 2 conférences / an, animation, sorties. Agnès et Sandrine peuvent fournir des photos.

Olivier : projet de « réalisation d’un potager bio dans mon école », en liaison avec les Francas, centres culturels, maisons de quartier. Mélanie est intéressée par ce projet.

Claude Rausher : aimerait faire expérience sur élimination de « renouée du Japon ».

Olivier : « lien social et environnement » avec jeunes (18/22 ans) de l’EPID (école 2ème chance) afin de leur redonner des repères sociaux en faisant de l’horticulture chez des personnes âgées. Pas évident toutefois que cela soit de la compétence de l’ABPN.

 

 

3-3 Blog de l’ABPN. En pleine évolution. A faire connaître aux adhérents et autres. Peut permettre de publier un « Petit Gravelot » en .pdf moins onéreux qu’en version papier (700/800 euros).

En effet les comptes font apparaître une réserve de seulement 2100 euros environ (payer en priorité loyer + charges = 1000 euros environ par an). Subventions CG = 1070 euros et Ville Belfort = 800 euros en 2009.


4- News.

Olivier et enquête publique sur déchetterie de Danjoutin sur 4000 m2. Compétence CAB.

A venir : 1 à Sermamagny et 1 à Châtenois.

Réunion de travail Natura 2000 le 3/11.

Réunion SMIBA travaux du 14/11. Fonctionnement annuel canons à neige donné par J.M. Fontaine : 100 000 m3 H2O * 1 euros = 100 000 euros environ.

Réunion SERTRID de Bourogne du 18/11.

Commission préfectorale d’agrément des commissaires enquêteurs du 19/11.

CODERST (Com. Des Risques Sanitaires et technologiques) du 20/11.

Intervention Radio Bleu sur l‘eau le 1/12.

CODEN CG du 3/12. Contact avec chambre d’agriculture.

Le contrat de rivière franco suisse de l’Allaine est validé par l’agence de l’eau. (Maître d’Ouvrage : CCST.

 

Prochain CA prévu mercredi 24 février à 20 heures rue de Brasse.

 

JR

Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 20:48
image003.jpg

Strasbourg, le 19 janvier 2009

 

Cher(e)s ami(e)s,

 

 

La table ronde chasse vient de déboucher sur un nouvel accord conclu entre représentants des associations de protection de la nature et représentants des chasseurs.

En 2009, la table ronde chasse n’avait pas pu trouver d’accord sur les dates de fermeture, et nous avions alors déposé des recours contre les arrêtés ministériel au Conseil d’État qui avait suspendu, en référé, une partie de ces arrêtés. Cependant, le Conseil d’État n’a pas encore rendu son jugement sur le fond, et nos discussions ont tenu compte de l’état actuel de la jurisprudence.

 

L'accord comporte quatre volets :

 

* 1- la mise en place d’un programme d’étude sur les oies cendrées, réunissant la LPO,

* le Muséum, l’ONCFS, la FNC et l’État, sur la base d’un protocole scientifique validé par le GEOC ;

* 2-l’amélioration des habitats des oiseaux migrateurs, avec la mise en place d’une expérimentation (conduite par les APN et les FDC) en Gironde, dans la Somme et le

* Marais Poitevin, sur des zones humides et des zones de gagnage sans pression de chasse ;

* 3- les dates de fermeture de la chasse des oiseaux migrateurs ;

* 4-une série d’engagements des membres de la table ronde portant sur des dossiers en cours.

 

 

Le compromis concernant la fermeture est le suivant :

 

* fermeture au 31 janvier pour les canards de surface, les rallidés et les limicoles,

* fermeture au 10 février pour les oies et les canards plongeurs.

 

Ces dates seront revues en fonction du jugement du Conseil d’État lorsqu’il aura été rendu

 

Les engagements des membres de la table ronde portent sur les points suivants :

 

* dans le cadre de la réforme de la réglementation des espèces « nuisibles », la mise en place d’une sous-commission de la CDCFS (Commission Déptale de la Chasse et de la Faune Sauvage), dont la composition sera équilibrée entre chasseurs et protecteurs, et qui sera chargée de délivrer des avis au préfet sur le classement des espèces « nuisibles » ;

* le réexamen du protocole « grand froid » dans le cadre d’un groupe de travail organisé par le ministère, afin que les préfets puissent être plus réactifs dans leurs prises de décision lorsque les conditions hivernales l’imposent ;

* l’instauration d’un PMA (Prélèvement Maxi Autorisé) national bécasse dans un délai de trois mois ;

* la réalisation d’une étude de faisabilité d’une réserve sur le site du col d’Organbidexka sera lancée afin de pérenniser la gestion du site, non chassé depuis 1979 ;

* enfin, le ministre sollicitera une expertise sur le pigeon ramier auprès du GEOC dans un délai de six mois et s’engage, dans l’attente de cette expertise, à ne pas accorder de dérogation pour la chasse sur le col de l’Escrinet en mars.

 

 

En fin de compte, les dates de fermeture évoluent peu par rapport à l’an passé (les oies sont repoussées au 10 février, mais les canards de surface, les limicoles et les rallidés reviennent au 31 janvier), ceci dans l’attente des décisions du Conseil d’État. Par ailleurs, nous avons obtenu une série d’engagements qui vont consolider le travail déjà engagé sur plusieurs dossiers importants :

les CDCFS, le PMA bécasse, le protocole grand froid, la fin de la chasse de printemps. Enfin, cet accord signifie la poursuite de la table ronde chasse et des groupes de travail qui lui sont associés, ce qui nous permettra de continuer à faire progresser les causes que nous défendons.

 

Dans la mise au point de accord, qui n'a pas été facile à obtenir, notre solidarité fédérale et le soutien de la Fondation Nicolas Hulot ainsi que du comité français de l'UICN ont été constants. Il nous reste maintenant à poursuivre les discussions en table ronde afin de mettre concrètement en application les engagements qui ont été pris par tous les signataires.

 

Très cordialement,


Dominique Py, administratrice de FNE

Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO

Christophe Aubel, directeur de la Ligue-Roc

Repost 0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 10:17
Pour celles et ceux qui s'intéressent aux  algues vertes bretonnes , ils peuvent prendre connaissance du rapport "confidentiel" de M. le Préfet des Côtes d'Armor sur les causes et remèdes :

http://www.letelegramme.com/complements/2009/10/20/617909_marees-vertes-2.pdf

Repost 0